Test du Giant Full-e 1 VTT VAE

giant full e 1 2014 var nico toga photo vtt

 

Oui c’est nouveau, des tests sur le site ! Je vais tenter d’en faire plus car j’ai eu quelques demandes (test de VTT, matos, périfs… Donc, pour ce premier test c’est le Giant Full-e 1, un VTT VAE, mais faut que j’explique pourquoi je teste un VAE.

Avant j’étais plutôt contre ce type de VTT (assisté par un moteur électrique) mais, après avoir vu un ancien champion du monde faire des tests de ce genre à la Maunière, en m’expliquant bien les contraintes et les biens-faits du VTT VAE, il avait réussi à attiser ma curiosité…

Depuis, j’étais passé sur autre chose et j’ai pu faire l’endur’ Oppidum aux Arcs (Var). Dans cet enduro, ils ont ouvert une catégorie VTT  VAE et donc, faisaient exactement la même course que nous.
Au final, j’ai pesté comme un malade lors des liaisons ! Eux, ils grimpaient facilement tandis que nous (les non VAE) -enfin surtout moi – j’étais souvent dans le rouge (crampes etc.).
Mais en discutant avec un concurrent VAE (qui avait justement ce Giant Full-e), il me disait qu’au final leur course à eux, se jouait certes moins sur l’effort mais plutôt sur la gestion de la batterie, ou plus sur le physique lors de la descente, tout en se faisant plaisir sans forcément souffrir dans les portions de pédalage. Au final, pour lui qui faisait du VTT que le dimanche, c’était que du plaisir de ne plus éprouver comme avant.

Bref, depuis je me posais pas mal de questions, et j’ai pu tester aujourd’hui le Giant Full-e 1 le VTT VAE de la marque Taïwanaise (merci à Azur Bicycle et a l’équipe au passage), et bah franchement je suis vraiment content de ce test, je comprends mieux les pour et les contres… Mais la fierté et mon coté un peu écolo en prend un coup.

yamaha

Ne vous attendez pas à un test pro, j’en suis loin, mais vous aurez mon ressenti.

Au début ce qui choque, c’est le poids du VTT VAE (22kg). Premier tour de roue sur du plat goudronné, sans assistance, le Giant Full-e 1 s’en sort finalement pas si mal, loin de pomper comme un DH (qui avait le même poids il n’y a pas si longtemps encore), ou un enduro. Ce all-mountain glisse vachement bien, même sans assistance !

Bon, les 22kg lorsque l’on attaque du faux-plat, ils commencent à se faire sentir. Je passe en mode « eco », et là je me retrouve avec un VTT pesant 11kg et pédalant vachement bien. Non je n’ai pas changé de VTT, mais l’apport de l’assistance fait comme si cela enlevait la lourdeur du VAE. Et donc on se retrouve non plus avec un enduro plutôt lourd, mais avec un all-moutain bien léger. Néanmoins, l’effort est toujours là, sans pédalage, le vélo n’avancera pas 😉

compteur

Ensuite, je quitte la route, pour prendre une DFCI qui pique bien, je change de pinions (par contre ça reste un  mono-plateau) et là, je force : ça pique mais ça passe.

Sauf qu’ensuite c’est une montée de pierres (dû aux grosses pluies des derniers jours). En temps normal, j’aurais mis pied à terre, mais là je passe dans le mode « normal » de l’assistance. Le VTT VAE fait sentir le soutien au pédalage sur cette ascension, mais ça galère tout de même à monter… Et oui, il faut des jambes quand même ! Une fois passée ce pierrier, je re-bascule  en mode « éco » car c’est du faux plat.

Je regarde le moniteur : en 20min, j’ai bouffé un peu moins de 5% de batterie.

Soudain, un nouveau pierrier bien plus long (et là encore j’aurais d’habitude foutu le pied à terre) mais je bascule en mode « sport » et là wahouuuu le coup de cul ! Enorme tout simplement ! ça monte  presque (car on pédale un peu tout de même) tout seul ! C’est un genre de mouliné puissance 20 niveau braqué ! En revanche, je manque encore de techniques pour monter des murs de ce style. En effet, certaines pierres sont glissantes et m’obligent de foutre tout de même le pied à terre… J’arrive en haut assez rapidement (j’ai du gagner 20min sur la montée par rapport à d’habitude, ou je dois passé 45min) pas de pause et frais comme un gardon, paré pour la descente ! Rien que pour ça, c’est génial !

Première descente, j’ai désactivé l’assistance et le Giant Fuel-e 1, c’ est plutôt stable (normal vu son poids), ça rassure. Par contre, les freins sont plutôt immondes (le pneu arrière aussi, un Michelin Rock, déjà bien usé, qui garde pleinement la boue avec lui… Et la monte d’origine est encore plus pourrie). Cela oblige vraiment à freiner bien avant, une fois pris le coup, ça passe mieux.

Je remonte en mode » à donf »,c’est super tout simplement ! En haut, je m’aventure sur des pistes descendantes que je ne connaissais pas (par peur de galérer pour revenir à mon point de départ) puisque je me dis  » c’est pas grave, tu seras moins fatigué de toute façon ».

Ce fut le cas : après 2min de descente intense,  j’arrive chez quelqu’un, je rebrousse donc chemin sans me plaindre… 😉

passage gaines

En haut, je fais quelques réglages sur l’amorto et je continue à faire mumuse en descente mais, cette fois-ci, avec l’assistance. Pourquoi ? Tout naturellement pour les relances en sortie de courbes car c’est juste énorme ! Deux coups de pédales et me voila déjà à plus de 20km/h (en mode « Sport ») ! Par contre, faut savoir doser le VTT et ce genre de relances car avec le principe de gravité, il est facile de sortir trop large et de finir dans la garrigue…

Ce Giant full-e 1 n’est pas un enduro ou un DH, mais il est plutôt rassurant par sa stabilité, facile à coucher dans les courbes (avec un cintre plus large ce doit être le top), et il aime bien les petites marches… Mais j’aurais aimé avoir un peu plus en débattement (genre avec une Pike devant en 160, et du 150 derrière), car la ça tabasse pas mal sur les portions cassantes.

Niveau autonomie c’est franchement pas si mal, bon j’y suis allé comme un bourrin, après le stade de la découverte, le compteur a indiqué 32km, pour 50% de batterie (pourtant ça pique niveau dénivelé et je n’ai pas hésité avec le mode « normal »).

Au final j’ai beaucoup apprécié cette expérience et je comprends mieux pourquoi certains ne retourneront jamais sur un VTT normal après un tel test.

Mais, même si j’ai bien aimé, mon prochain VTT ne sera pas un VAE, car je m’estime encore en forme pour de l’enduro normal et je ne veux pas encore tomber dans cette facilité (fierté etc… ^^).

Mais plus tard, lorsque j’aurais moins le temps, je prendrais sûrement un VTT VAE, d’ici la, ils auront surement plus de débattement, plus enduro quoi.

Et pour finir, voici la vidéo du teste Giant Full-e 1

Test VTT VAE Giant full-2 from Toga on Vimeo.

 


Leave a Reply

Laisser un commentaire