Test: Mon avis sur le couple Maxxis Shorty + Mavic Roam enduro

Mon test et avis, sur le couple de pneus enduro Maxxis Shorty et Mavic Roam

toga piste vtt pneus

 

Il est vrai qu’en enduro, il faut savoir trouver le « couple idéal » alliant accroche et rendement, légèreté et solidité, ou longévité et prix.
J’ai recherché des pneus pour cet hiver et ce printemps. Le choix fut cornélien, en effet c’est plutôt la jungle dans le monde des pneus VTT et enduro. Le choix et loin d’être simple,  avec souvent les descriptions qui sont trop commerciales sur les sites de vente… Mais il fallait choisir deux pneus pour de l’enduro hivernal (enfin l’hiver que l’on a dans le Var quoi ^_^).
J’ai choisis deux pneus que je ne connaissais pas: Pour devant le nouveau Maxxis le Shorty 26″ en 2.30 3C Exo tubeless (40€ sur Alltricks). Pour l’arrière le Mavic Roam 26″ en 2.30 (45€ lui aussi chez Funway La garde). Les deux en tubeless bien pour évité les pincements et gagner en poids.
Voici donc le compte rendu, après 6 mois d’utilisations dans différent endroits, ainsi que dans différentes conditions (neige, boue, sec, caillasses du Var…).
Le Shorty de Maxxis (825gr):

Parfait pour le devant, il à un bon rendement au roulage contrairement à ce que l’on peut croire (surtout en voyant les grosses tétines typé motocross).

Le Shorty ne donne pas de mauvaises surprises, quelque soit la condition du terrain. Le pneu de Maxxis à du mordant même sur de beaux dévers glissant et boueux, et débourre bien (boue/neige). Ce pneu sur sol sec/rocailleux est aussi une arme redoutable, il aime avoir mal et aime dire bonjour à la caillasse ! Cela est sans doute lié à l’utilisation de 3 types de gommes différente sur le pneu, même si ça fait « chichi commercial » le résultat est bien présent. Pour les explications rapides, la déformation de la tétine est plus marquée (gomme très tendre sur le bord du pneu), mais reste très roulante et résistante pour le reste (gomme plus dure plus vers le centre du pneu). Le fait aussi que ce soit un tringle souple aide beaucoup (même pour mettre le pneu sur la jante ^^).

Pour la solidité, la encore c’est du tout bon, en 6mois, je n’ai pas crevé une seule fois, pourtant je suis souvent sous les 2.0 de pression ! C’est sans doute du au renforcement EXO (des flancs renforcés) de Maxxis, mais le résultat est la.

Je suis vraiment ravis de ce choix, car même en ce moment en station sur sol très sec, ça ne bronche pas  !

 

Le Roam de Mavic (600gr):

La par contre je suis plus mitigé. Non pas que ce soit un mauvais pneu, mais je n’ai jamais réussi à « comprendre » son travail sur l’arrière de mon Giant Reign.

Ce Roam à de grandes qualités. sa légèreté, sa robustesse, et son rendement au roulage. La il n’y a pas de soucis le pneu s’en sort vraiment bien !

Par contre niveau accroche j’ai trouvé ça aléatoire. Quelques fois trop fuyant, si le VTT ne prends pas assez d’angle dans un virage, mais parfois un grip de folie, surtout lorsque le VTT prends vraiment de l’angle. Donc si vous maitrisez le drift et que vous arrivez à bien prendre de l’angle sur chaque virage, c’est un pneu que je conseil. Pour ceux qui sont dans mon cas, qui préfère avoir une bonne accroche quelque soit l’angle choisissez autre chose. Pas de crevaison non plus en 6mois, le pneu est vraiment solide.

Je termine avec un autre point fort: Le Mavic Roam à une accroche unique dans les devers, que ce soit sur du boueux, du caillou comme du très sec. Le pneus ne perdra jamais le grip,  et ça c’est un très gros point fort !

Mais au final, la gomme du Mavic s’use plutôt rapidement (donc en 6mois avec 2 sorties par semaine et 3 journées en bike-park), normal ça reste une gomme plutôt tendre.

Je viens donc de le changer et j’ai pris le Ardent de Maxxis, mais ça ce sera pour un prochain test 😉

 

 

 

Comme je le répète je suis loin d’être pro, juste un passionné qui donne son avis.

 

 

Leave a Reply

Laisser un commentaire